JOUR 7 - Offrir

“C’est bientôt l’Aïd, c’est bientôt l’Aïd! » 

Alya est excitée comme une folle. Elle vient de surprendre sa mère en train de préparer des achats sur pleins de boutiques en ligne. Elle a vérifié sur son calendrier du Ramadan, il reste très peu de jours jusqu’au jour qu’elle attend avec impatience: le jour des cadeaux et des gourmandises! Le jour de l’Aïd! 

Elle est tellement pressée de voir toute la famille ce jour-là, d’aller à la mosquée ensemble, de rentrer déguster tous les bons plats cuisinés et de s’offrir les cadeaux choisis avec soin. 

Mais cette année Alya a envie, à son tour, de faire plaisir à ceux qu’elle aime. Elle se sent grande maintenant et a un peu d’argent qu’elle a économisé des petits services rendus et des “enveloppes” de ses papi-mamies, tatas et tontons.

Elle sait déjà ce qu’elle va offrir à son grand frère, un nouveau ballon de basket; et à sa sœur, une nouvelle Barbie qu’elle lui a montrée il n’y a pas très longtemps à la télé. Pour sa maman ce sera un beau hijab et pour ses cousins et cousines des petites boîtes de gâteaux confectionnées par ses mains (avec l’aide de Maman!)

Elle aimerait tellement offrir également un cadeau à Joliane, la voisine. Elle est si gentille. Et pourtant si seule. Alya aime rester discuter avec elle 5 minutes devant son jardin, quand elle rentre de l’école. Elle la trouve tellement jolie avec son beau chignon gris et ses beaux yeux verts derrière ses grandes lunettes. Elle est toujours tellement coquette alors qu’elle est sûrement aussi vieille que sa “vraie” grand-mère. Oui elle est comme une autre grand-mère pour elle… Et c’est vrai qu’elle apprécie bien aussi le petit chocolat ou le petit bonbon qu’elle lui donne régulièrement pendant qu’elles discutent!

Alya sait qu’elle n’aura pas assez d’argent pour offrir un joli cadeau à sa gentille voisine Joliane. Cette dernière voit bien que son adorable petite voisine Alya, ne sourit plus comme d’habitude lorsqu’elle passe devant chez elle en rentrant de l’école. Elle a même l’impression qu’elle la fuit… Elle décide de l’interpeller un soir. Un peu gênée, Alya s’approche du jardin de Joliane.

“ -Que se passe t-il Alya? Pourquoi ne viens-tu plus me faire la causette comme avant? Tu peux me le dire? T’ai-je fait quelque chose?

Alya se sent coupable que Joliane pense qu’elle est fautive. Alors elle décide d’être sincère. 

  • Oh non Joliane, vous n’y êtes pour rien! C’est moi… Je vous aime beaucoup et je voulais vous faire un très beau cadeau pour l’Aïd, pour vous remercier d’être mon amie  et presque une autre mamie pour moi. Mais je n’ai plus d’argent…

Alya baisse la tête pour cacher les larmes qu’elle retient. Elle voit à peine Joliane rentrer dans sa maison et revenir avec un livre à la main. Elle le lui tend.

  • Voici l’un de mes livres préférés, Alya. Il s’agit du “Petit Prince” de Saint-Exupéry.

Alya prend le livre sans comprendre pourquoi Joliane lui fait un cadeau, alors qu’elle vient de lui annoncer qu’elle ne pourra pas lui en faire un. Elle lui explique son cadeau

  • Dans ce livre merveilleux, tu verras que le Petit Prince fait le plus beau cadeau que l’explorateur n’a jamais reçu. Et c’est la même que tu me fais chaque jour: Un sourire! 

Chaque jour tu m’offres un magnifique sourire, de gentilles paroles et une  attention qui réchauffent mon coeur. Ce sont des cadeaux que beaucoup de personnes de ma famille ne me font plus…. Alors c’est moi qui te remercie.

Elle prend la petite Alya dans ses bras, qui se sent tellement plus légère et heureuse de rendre heureuse. Elle comprend mieux cette parole du prophète(SWS) que sa maman répète souvent: “ Le sourire est une sadaqat* ” .

*Offrande, cadeau