JOUR 18 - Sourire

Lina est jalouse. Très jalouse. Elle ne comprend pas pourquoi tout le monde aime autant jouer avec Louise. Non pas, que leurs camarades ne veulent pas jouer avec elle, Lina, mais elle ne comprend pas pourquoi ils veulent tout le temps jouer avec elle. 

Et pourquoi ils ne sont pas agacés comme elle par cette fille et son sourire agaçant!

“ Rrrrrrr!” Lina boude dans son coin. Elle ne sait pas quoi faire pour attirer l’attention. Alors elle boude. Manifestement, le sourire de Louise semble plus plaire que l’air fâché de Lina, car personne ne lui porte d’intérêt. Elle ne manque pas de le dire à ses camarades, au moment de rentrer en classe. 

  •  Bah c’est normal que l’on préfère jouer avec Louise, au moins elle, elle est rigolote et de mauvaise humeur. Toi tu fais la tête pour un rien! La récréation est trop courte pour avoir le temps de discuter avec toi et de jouer. Alors on préfère jouer!

Cette réponse énerve encore plus Lina, qui dirige encore plus sa rancœur sur cette Louise. Elle décide de régler ses comptes avec elle dès la sortie de l’école. 

La sonnerie a à peine sonné, la maîtresse finit tout juste de donner les devoirs quand Lina fonce devant le bureau de Louise. Celle dernière, surprise, l’accueille avec un sourire resplendissant. Ce qui continue de faire grimper l’énervement de Lina. 

  • J’aimerais savoir pourquoi tu me prends tous mes copains? lui demande Lina
  • Je ne te prends pas tes copains. Ce ne sont pas des jouets!  répond Louise en rigolant. Par contre, pourquoi tu ne viens pas jouer avec nous? C’est vraiment dommage, on s’amuserait plus avec toi. 

Lina est à court d’argument face à la répartie de Louise et surtout face à sa gentillesse. Elle perd ses moyens:

  • Et d’abord pourquoi tu souris tout le temps comme ça. C’est bizarre et c’est agaçant. 
  • Je te le dis si tu me promets de garder mon secret. 

Lina est intriguée. 

  • En fait, je n’ai pas toujours été comme ça. Mais lorsque l’on nous a annoncé à mes parents et moi que j’avais cette leucémie, j’ai beaucoup, beaucoup pleuré, et je n’arrivais à être que triste. Alors mon gentil docteur, celle qui me soigne m’a donné un beau conseil qui est devenu un défi, et puis une habitude: Souris! 

Le ressentiment de Lina a totalement disparu. À la place, est venue l’admiration. Elle écoute toute ouïe.

  • Mon docteur m’a dit que le sourire a un pouvoir magique. Il ramène du soleil dans son cœur même quand dans la vie il fait gris ou même quand c’est la tempête. Et en plus, c’est le meilleur des virus! Il est contagieux et apporte du bonheur à ceux qui le donnent et ceux qui le reçoivent. Tu vois?

Lina sourit. Sans même s’en rendre compte. 

« Sourire à son frère est une aumône » (At-Tirmidhi). 

Abdoullah Ibn Al Harith rapporte :  » Je n’ai jamais vu quelqu’un de plus souriant que le Messager d’Allah. » (At-Tirmidhi).